Anonymous, le masque de l’hacktivisme

Anonymous, le masque de l'hacktivisme

ZD Tech - Rédaction de ZDNet - Louis Adam.

  • Depuis plus de 10 ans, Anonymous s’illustre comme l’un des porte-paroles de l’hacktivisme en ligne.

  • 29 mars 2022.

2 avril 00:00


Du forum 4chan au masque de Guy Fawkes.

Cela fait un peu plus de 10 ans que le nom d’Anonymous résonne dans les médias, et le récent conflit en Ukraine n’a pas échappé à la règle. Anonymous a revendiqué plusieurs attaques informatiques ayant visé des médias et des organisations russes, une initiative présentée comme un soutien à l’Ukraine.

Anonymous est né dans les années 2000 sur 4chan.

Ce site est un imageboard, c’est-à-dire un forum conçu pour partager des images. Particulièrement populaire, il offre notamment la possibilité de publier des messages de manière anonyme. C’est une fonction très appréciée sur le site et rapidement, les utilisateurs anonymes sont désignés sous les termes "Anonymous" ou "Anons".

En 2008, Anonymous décide de s’en prendre à l’Église de la scientologie et commencent à avoir recours à des attaques DDoS pour faire tomber les sites web de leurs victimes.

Avec ce premier coup d’éclat, les Anonymous vont rapidement faire parler d’eux et y prendre goût. A partir de cette date, le groupe s’affiche dans de nombreux combats, allant de la lutte contre le droit d’auteur au soutien de Julian Assange, en passant par des attaques informatiques contre les gouvernements qui tentent de réprimer les révolutions arabes en 2011. Au fil de ses actions, le groupe devient ainsi le porte-étendard de l’hacktivisme avec un grand H, ce courant qui prône le recours aux cyberattaques dans la lutte politique.

Et la marque Anonymous a perduré, au point qu’on la retrouve aujourd’hui impliquée dans le conflit russo-ukrainien. Mais les contours de ce groupe sont flous : sans organisation et sans dirigeant, Anonymous regroupe un ensemble de petits groupes qui se réclament de cette tradition.

Tor protège votre vie privée

Des millions de personnes dépendent de Tor pour leur sécurité et la protection de leurs informations personnelles en ligne, comme les activistes, les journalistes et les opposants politiques.

Tor Project

Mots-clés

Podcast

Traduction

Faut-il avoir peur des géants du web chinois

Faut-il avoir peur des géants du web chinois

BATX : Faut-il avoir peur des GAFA chinois ? La fermeture des frontières imposée par Pékin a permis aux sociétés chinoises de se développer. Et (...)


Le Crypto-Anarchisme contre la surveillance de masse

Le Crypto-Anarchisme contre la surveillance de masse

Crypto-Anarchisme et « Electronique Libre. » A l’ère post Snowden, la presse généraliste, les « Main Stream Média - MSM » et une bonne partie de la (...)


Failles Spectre et Meltdown

Failles Spectre et Meltdown

Décryptualité - Explications sur les failles « Spectre et Meltdown ». Spectre et Meltdown auront eu l’avantage de nous rappeler la nécessité (...)


Guy Fawkes, c'est le rebelle par excellence

Guy Fawkes, c’est le rebelle par excellence

Anonymous : comment Guy Fawkes est devenu le symbole des hackers. Dans cet épisode d’Entrez dans l’Histoire, Lorànt Deutsch revient sur les origines (...)


Croix Rouge

Soutenons l'Ukraine

L'attaque du gouvernement russe contre l'Ukraine a exposé des millions de vies innocentes au risque. Nous sommes aux côtés de l'Ukraine pour soutenir sa liberté et défendre la démocratie. Si vous souhaitez appuyer l'Ukraine et son peuple en ces temps de détresse, pensez à faire un don.


/e/ Foundation
eFoundation est une organisation à but non lucratif qui dirige le développement de systèmes d'exploitation mobiles Open Source respectant la confidentialité des données des utilisateurs.

Tor Browser
Tor Browser
Tor protège contre la surveillance

NordVPN
Protégez tous vos appareils.
Abonnement 2 ans | Remise de -72%